Le Collectif Isérois pour le Retrait de Base Élèves (CIRBE)

Pour le retrait de Base Elèves ! Contre le fichage à l'école.

Lutte contre base élèves à Grenoble : Présentation du Collectif Isérois pour le Retrait de Base-Elèves (CIRBE)

Posted by baseeleves38 sur 18 mars 2008

Le Collectif Isérois pour le Retrait de Base-élèves (CIRBE) est né fin janvier 2008 à l’initiative de quelques parents d’élèves refusant que leurs enfants entrent dans Base-élèves. Ils ont été aussitôt rejoints par des organisations qui se battaient depuis longtemps contre Base-élèves : la Ligue des Droits de l’Homme, le syndicat d’enseignants SNUIPP. Deux réunions publiques ont été organisées (le 25 janvier 2008 et le 12 février 2008), des documents d’informations diffusés, des manifestations menées pour empêcher la tenue de réunions d’information ou de formation des directeurs sur BE.

Actuellement, le CIRBE touche 72 écoles dans 40 communes de l’Isère. Il regroupe des parents, des enseignants, des directeurs.

Des groupes locaux voient aussi le jour : Saint Egrève, zone de Vizille, Nord-Isère (be.nordisere@gmail.com)…

Les parents d’élèves agissent au côté des équipes d’enseignants, qui sont nombreux à être opposés ou très mal à l’aise vis-à-vis de BE, mais sont soumis à des pressions très importantes de leur hiérarchie. Ils apprécient l’action des parents qui vient légitimer et renforcer leur refus. L’Union de l’Isère des DDEN proteste contre ce fichier.

Le collectif se prononce résolument pour le retrait total du fichier BE et en aucune façon pour son « allègement », son éventuelle sécurisation ou encore pour simplement rester « vigilant » sur l’utilisation du fichier. Comment être vigilants tous les matins pendant les 15 ans de scolarisation de nos enfants ?

Soucieux d’informer les parents sur ce dossier compliqué, le CIRBE a élaboré le présent « kit ». Il présente des éléments d’information sur Base-élèves, les dangers que ce fichage comporte de notre point de vue, ainsi que des pistes d’actions possibles pour les parents d’élèves. Des modèles de courriers et de tracts facilitent le travail des parents qui souhaitent mener des actions, mais peuvent être adaptés à la situation de chaque école.

De nombreuses annexes informatives permettent à ceux qui le désirent de parfaire leur information.

Ce dossier a été élaboré en fonction des informations que nous avons recueillies, et de nos compétences limitées en matière juridique. Aussi, il est possible qu’il comporte des erreurs ou des approximations. Merci de nous les signaler au plus vite : nous proposerons régulièrement des versions corrigées du kit, mises à jour aussi en fonction de l’avancée du dossier. Notez qu’actuellement deux avocats travaillent sur le dossier et que des éléments juridiques plus établis devraient permettre très bientôt d’étayer notre action.

Qu’est-ce que Base-élèves ?

 

« Cette base de données concerne les élèves des écoles maternelles et élémentaires, publiques et privées, France entière. Elle concerne également les élèves dont l’enseignement est dispensé hors école (dans la famille, au CNED, dans les structures hospitalières et les établissements spécialisés) » (déclaration à la CNIL par l’Education Nationale).

Ce nouveau système de saisie et de gestion informatique de données concerne tous les enfants de France (près de 7 millions,) dès leur entrée à l’école maternelle (2-3 ans) ou à 6 ans (âge de la scolarité obligatoire).

« Ce traitement associera plusieurs acteurs (directeurs d’école, inspecteurs de l’éducation nationale, inspecteurs d’académie, maires) […] Finalité principale du traitement : […] apporter une aide à la gestion locale des élèves, assurer un suivi statistique des effectifs d’élèves et permettre un pilotage pédagogique et un suivi des parcours scolaires » (déclaration à la CNIL par l’E.N.)

Un suspect

 

A voir:

  • http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&id=6262 (”Instrument de contrôle social– La LDH insiste sur l’importance de l’évolution des fichiers à tous les niveaux (par exemple le dossier médical personnel), qui n’a connu quasiment aucune opposition. Et sur leur centralisation.- Les professeurs et directeurs-ices d’écoles, comme les travailleurs sociaux, ont ici comme « rôle inédit » de contribuer au fichage généralisé de la populationUn directeur d’école a déclaré que parfois, il fallait apprendre à désobéir à sa hiérarchie, et à être « hors-la-loi. » Une syndicaliste CGT membre de Résiste38 (collectif de syndicat contre la traque des étrangers) rappelle le nouveau décret selon lequel tout fonctionnaire de catégorie C, dépendant de n’importe quel ministère ne peut refuser de servir le ministère de l’Intérieur. Et que la désobéissance est parfois nécessaire.”)
  • http://grenoble.indymedia.org/index.php?page=article&filtre=1&droiteA=1&numpageA=1&id=6229
  • http://www.sudeducationgrenoble.org/spip.php?article22(”Groupe Intersyndical de Réflexion et d’Action contre l’Autoritarisme et le Fichage (GIRAAF)* BASE ELEVES (BE) : REFUS TOTAL ! Nous dénonçons ce que l’administration PRÉTEND : « Désormais, BE est sécurisée ! » « Désormais, les champs qui posaient problème ont été supprimés !” « Désormais, BE est obligatoire ! « Désormais, place à la modernité ! » Nous révélons ce que l’administration CACHE : Le fichage nominatif centralisé, un progrès pour l’humanité ? Big Brother, la surveillance comme but ultime du pouvoir ? Vous avez aimé BE ? Vous adorerez Base Enseignants et Base Ecoles ! Un contexte humaniste rassurant ?…L’administration tente de faire passer la BE en force. N’ayant pas choisi ce métier pour exercer des missions de contrôle de la population, les fonctionnaires s’avèrent en effet moins dociles que prévu. Nous pensons que la mise en place de BE est contraire aux principes de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, notamment en terme de liberté. Nous pouvons donc, en tant que fonctionnaires, exercer notre refus d’obéissance, cette déclaration se plaçant constitutionnellement au-dessus de toutes les lois. La force de notre résistance s’appuie donc sur deux pôles indissociables : l’objection de conscience individuelle et la mobilisation collective. Profitons de la dernière année scolaire avant la tentative d’imposition en force de BE à toutes les écoles et avant la probable répression pour construire ce rapport de force.“)

CIRBE Collectif isérois pour le retrait de Base-élèves

Notre adresse e-mail : baseeleves@gmail.com

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :